Quel est l’impact de l’élevage sur les gaz à effets de serre?

landscape-nature-grass-mountain-hiking-field-442687-pxhere.com

L’élevage est considéré comme une activité à part entière dans les activités agricoles. Les émissions de gaz à effets de serre qui y sont liées, sont souvent mises en cause. De nombreux chiffres et statistiques circulent sur les réseaux sociaux, visant à faire peur, ou à remettre en cause la consommation de viande ou de produits animaux. Pour vous permettre d’y voir plus clair dans vos choix alimentaires, il faut d’abord bien comprendre le phénomène des gaz émis par le bétail. Les agriculteurs et particulièrement les éleveurs jouent un rôle important dans la diminution de ces derniers.

L’élevage et les émissions de gaz à effets de serre

L’élevage est une activité à part entière du secteur agricole. Sa part d’émission dans les gaz à effets de serre est évaluée à 60% de la totalité des gaz à effets de serre d’origine agricole.

En savoir plus sur les gaz à effets de serre émis par l’ensemble des activités agricoles? Consultez notre article : https://www.celagri.be/quel-est-limpact-de-lagriculture-sur-les-gaz-a-effets-de-serre/

Au niveau mondial

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les filières de l’élevage émettent 14,5 % des gaz à effets de serre émis par les activités humaines. Cela représente environ 60 % des émissions de gaz à effets de serre du secteur agricole et forestier.

Au niveau de la Wallonie

84% des émissions de méthane (CH4) et de protoxyde d’azote (N2O) du secteur agricole proviennent essentiellement de l’élevage des bovins. Toutefois, les élevages de porcs et de volailles y participent également respectivement à hauteur de 11% et 5%. (page 13 – dossier)

Quels sont les différents gaz à effets de serre émis par les activités agricoles : lire plus https://www.celagri.be/quel-est-limpact-de-lagriculture-sur-les-gaz-a-effets-de-serre/

Comment diminuer la production de gaz à effets de serre par l’élevage?

Actuellement de nombreuses recherches sont en cours par les différentes universités/centre de recherches (Centre wallon de Recherches agronomiques, ULiège-Gembloux Agro Biotech, ULiège-Faculté de Sciences vétérinaires ). Elles visent à évaluer les leviers d’actions qui permettraient de diminuer les émissions des gaz à effets de serre émis par le bétail. Toutefois, les mécanismes en jeu sont très complexes. Des mesures qui apparaissent à priori intéressantes peuvent entrainer une série d’effets négatifs non désirés : au niveau environnemental, de la santé des animaux ou d’un juste revenu des éleveurs.

Par exemple, des études ont montré que c’est l’élevage intensif (aliments concentrés, élevage à l’étable) qui produit le moins de méthane par kilo de produit obtenu (viande, lait, etc.). Pourtant, ce type d’élevage est loin de répondre aux attentes actuelles de la société.

De nombreux travaux et études sont en cours afin d’en approcher l’adaptabilité sur le territoire wallon. Voir notre dossier ci-dessous

Quel rôle jouent les éleveurs dans la diminution des gaz à effets de serre ?

Il y a 4 types de mesures qui ont un impact direct sur la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Chacune des ces mesures possède son niveau de complexité à mettre en application, mais aussi ses limites.

  1. Une bonne conduite du bétail
  2. Une bonne gestion des engrais de ferme
  3. Une bonne gestion de l’énergie
  4. Le recours au pâturage
  1. L’impact d’une bonne conduite du troupeau

Ce facteur englobe notamment la génétique des bovins, la gestion du troupeau dans la ferme (en diminuant les périodes où l’animal est le moins productif), ainsi que la composition de la ration alimentaire du bétail. Effectivement, comme le méthane provient du système digestif des ruminants, de nombreux essais sont réalisés afin de mesurer les effets d’apport supérieurs ou inférieurs en termes de concentrés, de graisses insaturées, ou encore de la composition de l’herbe.  

Assurer une gestion performante de son troupeau peut limiter la production de méthane de 15% à l’échelle de l’exploitation.

  • La  bonne gestion des engrais de ferme.

Ces derniers sont indispensables pour enrichir les sols, le structurer, et favoriser l’activité des microorganismes qui y séjournent. Ils sont aussi susceptibles d’émettre plus ou moins de protoxyde d’azote et de méthane selon la température extérieure, les conditions de stockage…

D’ailleurs, les agriculteurs sont soumis à des législations (période et quantité d’épandage) strictes qui conditionnent leurs travaux. En plus de cela, les agriculteurs appliquent certaines bonnes pratiques pour diminuer directement leurs émissions de gaz à effets de serre : adaptation des infrastructures, limitation de la durée de stockage, utilisation de dispositifs d’épandage adaptés, …

Pour les agriculteurs qui le peuvent, le procédé de biométhanisation est une alternative intéressante.

  • L’atténuation des émissions de dioxyde de carbone (gaz carbonique)

En agriculture, le gaz carbonique émis est essentiellement lié aux carburants et à l’électricité utiles au bon fonctionnement de la ferme. Le dioxyde de carbone provient également de la fabrication et du transport des engrais et des aliments achetés.

En 2017, l’agriculture belge émettait 0,2 % du CO2 émis par la Belgique.

En élevage, la consommation d’énergie est particulièrement liée aux soins quotidiens au bétail (distribution de nourriture, abreuvement, abris), à l’aménagement des conditions de bien-être des animaux (éclairage, ventilation), ou encore au stockage (fourrages, engrais de ferme, …). En élevage laitier, on ajoute la traite à ces activités. De bonnes pratiques permettent aux agriculteurs de réduire leur consommation en énergie.

  • L’effet positif du stockage de carbone par les prairies,

Parfois appelées « puits de carbone », les prairies accumulent le carbone majoritairement sous forme de matières organiques dans les trente premiers centimètres du sol.

Certaines pratiques agricoles favorisent la préservation et renforcent l’augmentation du stock de carbone de la prairie.

Tout savoir sur l’impact de l’élevage sur les émissions de gaz à effets de serre

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents gaz à effets de serre émis par les activités agricoles, quel rôle majeur jouent les éleveurs pour limiter ces émissions, ou encore la part relative des activités agricoles sur l’effet de serre ? Consultez notre dossier complet sur les gaz à effets de serre


Cet article peut aussi vous intéresser:

Quel est l’impact de l’agriculture sur les gaz à effets de serre?

Comme toutes les activités humaines, l’agriculture participe à l’émission des gaz à effets de serre. Il convient de bien contextualiser…

Lire la suite

Merci pour votre visite ...Mais ne partez pas trop vite !

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir de temps en temps de nos nouvelles !