Comment connaître l’origine de la viande?

Comment fonctionne la traçabilité de la production de viande bovine?

Tout au long de sa vie, l’animal est identifié et les autorités enregistrent tous ses mouvements. Cela se fait par le biais de SANITEL, le système belge automatisé de traitement de données relatives à l’identification, l’enregistrement et le suivi des animaux. Du producteur au consommateur, le système d’enregistrement des animaux et d’étiquetage des produits permet un suivi sans faille.

Les étapes du suivi

Tout d’abord, chez le producteur, cela implique une identification individuelle de chaque animal. Une boucle d’identification à chaque oreille garantit l’identité de l’animal même s’il venait à en perdre une accidentellement.

Ensuite, tous les autres opérateurs de la filière, jusqu’à la boucherie, appliquent ce système d’enregistrement et d’étiquetage.Cela permet d’assurer un suivi sans faille. A l’abattoir, on conserve un prélèvement de chaque carcasse durant plusieurs mois.

Enfin, des organismes indépendants réalisent régulièrement des contrôles. Ils certifient l’ensemble du processus et l’AFSCA contrôle le tout.

De l’abattoir jusqu’au distributeur

À l’abattoir, c’est un vétérinaire de l’AFSCA qui expertise chaque animal. Dès que la viande est déclarée « propre à la consommation », on appose une marque de salubrité sur la carcasse. 

Pour chaque étape, tous les morceaux de viande possèdent une marque d’identification correspondant à l’exploitant. Depuis l’atelier de découpe, en passant par l’entrepôt frigorifique, jusqu’à l’atelier de préparation de viandes. Cette marque d’identification permet de tracer la viande et de la relier à l’animal.

La marque d’identification

La marque d’identification est une marque ovale qui comporte 3 éléments

  1. Une indication du pays dans lequel l’établissement agréé se situe (par exemple : BELGIQUE ou BE)
  2. Le numéro d’agrément de l’établissement
  3. L’abréviation CE (si elle est appliquée dans un établissement européen)

Les viandes vendues dans les commerces de détail possèdent cette marque d’identification permettant leur traçabilité. Ce n’est pas toujours le cas lors de vente en vrac, à la boucherie par exemple.

Lire l’étiquette d’origine de la viande

L’origine de la viande de bœuf doit obligatoirement être mentionnée sur l’étiquette : pays de naissance, d’élevage et d’abattage.

Depuis le 1er avril 2015, les mentions « pays d’élevage » et « pays d’abattage » doivent aussi figurer sur les étiquettes des viandes de porcins, ovins, caprins et de volailles (qu’elles soient fraîches, réfrigérées ou congelées). Le lieu de naissance n’est pas obligatoire, à la différence de la viande bovine.

La mention « origine » se retrouve sur l’emballage lorsque les viandes proviennent d’animaux nés, élevés et abattus dans un seul pays.

Les différentes mentions sur l’étiquette d’origine de la viande

Le saviez-vous?

La Belgique est le premier pays européen à mettre en place, dès 1990, un système informatique d’identification et d’enregistrement de son cheptel: le système SANITEL. Un système performant et permanent.

Ce système garantit la traçabilité intégrale des animaux élevés en Belgique. Pour le bovin, il permet d’identifier avec une extrême précision, non seulement chaque animal d’un cheptel qui reçoit un numéro unique, mais encore les différents troupeaux où il a séjourné tout au long de son existence.

Sources :
Sanitel
Afsca : http://www.afsca.be/productionanimale/animaux/sanitel/