L’élevage de poulets de chair, c’est quoi?

cover Poule

L’élevage de poulets de chair est souvent au cœur des polémiques, surtout lors des demandes d’installation des éleveurs dans les communes. Le bien-être et la qualité des volailles sont souvent remis en question. Des idées reçues circulent quant aux différences entre les élevages de poulets de chair dits standards, et les élevages alternatifs, de qualité différenciée ou encore bio. Qu’en est-il de la densité de population et des pratiques dans ces élevages? Décryptage.

NB: On parle d’un « poulet de chair » pour désigner une volaille élevée exclusivement pour la production de viande.

La viande de poulet, une des plus consommée

En 2018, le belge a consommé 13,78 kg équivalent carcasse de viande de volailles par habitant par an.

Les poulets de type standard ont-ils leur place dans l’assiette du consommateur?

L’élevage de poulets de chair semble répondre aux standards d’une grande partie de la population qui préfère une viande jeune, à la texture plus tendre. En savoir plus

En Wallonie, le poulet représente seulement 16% de la production belge,
mais par contre ¾ de la production nationale de poulets alternatifs, c’est-à-dire produits sous régime de qualité, dont les cahiers des charges qualité différenciée et biologiques. Au niveau national, plus de 95% de la production de poulets biologiques sont en Wallonie.

Elevage intensif, trop serrés, en cages, élevages en batteries : idées reçues sur le poulet

Contrairement à l’imaginaire collectif, le poulet dit standard n’est pas élevé en batterie, ni en cage, mais bien en liberté dans un poulailler.

Le poulailler est optimisé pour répondre aux besoins des poulets et contribuer à leur bien-être, de sorte d’obtenir également de bonnes performances dans un processus gagnant-gagnant. En savoir plus

Un mode d’élevage légal et contrôlé

L’adéquation des conditions de production avec le respect du bien-être animal est strictement contrôlé par l’AFSCA (délégation des contrôles à l’AFSCA par le Service Public de Wallonie, aujourd’hui compétent au niveau du bien-être animal).

Le contrôle est établi à partir d’une fréquence d’inspection définie sur une base légale et d’une check-list reprenant toutes les exigences de la législation relative au bien-être du poulet de chair (Arrêté royal du 13 juin 2010 fixant des règles minimales relatives à la protection des poulets destinés à la production de viande). En savoir plus

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Poulets-de-chair.png