La cohabitation entre protéines végétales et animales : des opportunités pour l’agriculture wallonne?

cover-celagrimag2

La cohabitation entre les protéines animales et végétales est une thématique qui s’inscrit au coeur des préoccupations des productions agricoles. D’un côté, le challenge de l’Europe à augmenter son autonomie en protéines végétales ; de l’autre, un glissement du comportement alimentaire vers moins de produits animaux. Comment faire pour répondre à cet enjeu sociétal? Comment concilier cette nouvelle demande avec les réalités de production de notre région? Des experts donnent leur point de vue pour éclairer le débat.

Cohabitation entre protéines végétales et animales: des tendances fortes pour l’avenir

[Retour sur événement] Le 25 novembre dernier, près de 70 personnes, se sont connectées pour une visioconférence de Celagri, qui abordait les enjeux d’une coexistence entre les protéines végétales et animales dans le food, et les incidences pour le secteur de la production wallonne. Cette séance était réservée aux experts et scientifiques qui contribuent depuis 5 ans au travaux de la Cellule d’Information Agriculture.

Le choix de ce sujet répond à trois constats : le défi de l’approvisionnement en protéines végétales en Europe, que ce soit pour le feed ou pour le food ; l’intérêt grandissant des consommateurs pour les alternatives végétales, et les nombreuses interrogations des agriculteurs qui perçoivent les protéines végétales comme étant concurrentes des protéines animales.

Pour investiguer le sujet, nous avons d’une part invité Céline LAISNEY – AlimAvenir, Nathalie GUILLAUME – Danone et Anneleen VANDEWYNCKEL – Fenavian à s’exprimer lors de la plénière du 25 novembre.

D’après elles, il est à présent établi que les produits alimentaires à base de protéines végétales vont continuer à se développer en Europe, afin de satisfaire l’augmentation de la demande. On observe aussi que la grande majorité des consommateurs de protéines végétales restent en fait attachés aux produits animaux mais qu’ils évoluent vers un régime flexitarien, c’est-à-dire comprenant des protéines végétales et animales. Cette évolution de la consommation crée de nouvelles opportunités tant pour les agriculteurs que pour les industrie agro-alimentaires!

Quelques chiffres

  • Les alternatives végétales représentent 11% du marché pour le lait et  moins de 1% pour la viande en Europe (C. Laisney)
  • Les végétariens représentent 7% de la population francophone belge et les végans 2 % (APAQ-W)
  • Dans les pays européens, environ 20 % de la population se dit flexitarien (C. Laisney)

Interviews des experts et d’acteurs des filières

AlimAvenir

Céline LAISNEY

Les protéines végétales sont appelées à se développer en Europe, tant pour répondre au défi de l’autonomie protéique du continent (en alimentation animale) que pour satisfaire la demande de produits alternatifs engendrée par la montée du flexitarisme.

Fenavian

Anneleen VANDEWYNCKEL

Je n’aime pas parler des alternatives à la viande car certains produits très transformés ne sont pas comparables en termes nutritionnels. Pour les produits végétaux sains et durables, il y a de la demande et il y aura des opportunités pour les opérateurs et acteurs des filières

Danone

Nathalie GUILLAUME

En Belgique, on observe que les ménages qui achètent des alternatives végétales n’achète pas moins de produits laitiers.

COSUCRA

Jacques CRAHAY

Selon moi, la cohabitation entre les deux types de protéines (animales et végétales) va se développer… Cette transition n’amènera pas à la suppression du cycle animal. Elle doit être pensée dans une agriculture à la fois plus locale, moins intensive, plus circulaire, …

BioWanze

Pierre ETIENNE

Il faut avant tout éviter l’opposition entre les deux marchés mais plutôt voir l’augmentation de la demande en protéines végétales comme une évolution, une opportunité qu’il ne faut pas louper.


Etat des lieux des dossiers en cours pour Celagri

Comment l’équipe d’animation de Celagri a pu rebondir face au covid, quels ont été les dossiers et activités réalisés sur 2021 ? Consultez les chiffres-clés

Des vidéos, « On vous dit tout sans tabou »

Pour contribuer à la mission d’information face aux controverses en agriculture, et informer de façon simple et concrète les citoyens, notre équipe part à la rencontre de producteurs et/ou d’acteurs des filières de production. Nous leur posons des questions sans détour pour mieux expliquer les productions agricoles wallonnes. Ces vidéos ont pour but d’être diffusées et partagées au maximum dans et en dehors de l’éco-système agricole.

Vous pouvez retrouver toutes ces vidéos dans notre bibliothèque média.

Experts: thèmes et orientations pour 2022 

Nous avons sondé les experts lors de notre visioconférence pour réfléchir aux thématiques à aborder dans les travaux poursuivis par Celagri et ses noyaux de scientifiques pour 2022.

5 thèmes se sont particulièrement démarqués.

  1. Résidus de pesticides dans l’alimentation
  2. Abeilles et néonicotinoïdes
  3. Bio importé et bio low cost
  4. Longévité des animaux/cruauté à l’abattage
  5. Pesticides et qualité de l’air et de l’eau

Commandez gratuitement votre numéro du Celagri’Mag pour le recevoir par la poste

Celagri’Mag : « Vers une cohabitation possible entre protéines végétales et animales dans le food? »

Cette année signe la sortie de notre deuxième numéro du CELAGRI’mag, qui avait été bien accueilli en 2020! Ce magazine hybride compile la forme d’un rapport d’activités mais aussi et surtout, un véritable focus sur un nouveau sujet de société : la coexistence est-elle possible entre les protéines végétales et les protéines animales dans l’alimentation humaine? Pour y répondre, nous avons interviewé une dizaine d’acteurs et vous relatons leur perception dans ces pages.

Merci pour votre visite ...Mais ne partez pas trop vite !

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir de temps en temps de nos nouvelles !