Le sapin de Noël, une culture qui utilise en masse le glyphosate ?

Il est exact que les parcelles de sapins de Noël sont désherbées en utilisant du glyphosate. Il faut savoir que le glyphosate en Belgique, c’est 533.000 kg de matière active vendue en 2014 (chiffres extraits du rapport de l’environnement de la RW 2017). Selon Greenpeace, c’est 595.000 kg. Considérant les 3120 ha de sapins avec 2 pulvérisations/an aux dose et concentration utilisées par les producteurs, on peut estimer à environ 3400 kg de matière active utilisés annuellement pour le sapin de Noël, c’est-à-dire moins de 0,65% de l’utilisation belge du glyphosate. Ce n’est donc pas en supprimant la culturale du sapin de Noël qu’on obtiendra une Wallonie sans phyto !

Mais les demandes ou les craintes, même infondées, des consommateurs, il faut les écouter et en tenir compte. C’est pour cela que les producteurs wallons de sapins de Noël veulent s’engager vers un mode de culture encore plus écoresponsable, en tentant de réduire toujours plus leur impact sur l’environnement. Le lancement de la nouvelle Charte VERITABLE et Eco Responsable témoigne témoigne de cette volonté.

Pour que cette évolution se passe au mieux, il est important que les producteurs puissent aussi s’appuyer sur un Centre pilote qui les guide, qui réalise des essais pour tester de nouvelles pratiques culturales, qui les informe des résultats de ces essais ou des avancées de la recherche.

[Dossier] La culture du sapin de Noël

Au sein de l’horticulture wallonne, la production de sapins de Noël constitue le secteur le plus important d’un point de