La lutte contre l’antibiorésistance se poursuit dans le secteur animal

antibiotiques_elevage_

Une deuxième « convention antibiotiques » pour la période 2021-2024 a été signée entre les Ministres fédéraux de l’agriculture et de la santé publique et les différentes parties prenantes*. Elle définit des objectifs ambitieux pour poursuivre la lutte contre l’antibiorésistance dans le secteur animal. Tant au niveau de l’élevage que des animaux domestiques.

Les objectifs poursuivis par la convention antibiotiques

  1. Poursuivre la réduction de l’utilisation des antibiotiques chez les animaux de rente
  2. Maintenir un taux faible d’utilisation des antibiotiques critiques
  3. Développer une méthode pour évaluer l’utilisation d’antibiotiques chez les animaux de compagnie
  4. Etablir des objectifs de réduction pour les animaux de compagnie

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la résistance aux antibiotiques constitue une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement. Un nombre croissant d’infections, comme la pneumonie, la tuberculose ou la salmonellose deviennent plus difficiles à traiter car les antibiotiques utilisés pour les soigner perdent de leur efficacité.

Étant donné les interconnexions entre la santé humaine, la santé animale et l’environnement, l’approche « Un monde, une santé » (One Health) a été développée au niveau mondial pour encourager les collaborations entre les secteurs et les disciplines concernées. Cette approche « One Health » est indispensable pour lutter efficacement contre l’antibiorésistance. Pour ce faire, la Belgique s’est dotée en 1999 d’une Commission de coordination de la politique antibiotique (BAPCOC) dont l’objectif général est de réduire la résistance aux antibiotiques par la promotion de l’usage prudent des antibiotiques chez les êtres humains et les animaux.

Si vous souhaitez vous engager pour une utilisation raisonnée des antibiotiques, inscrivez-vous sur le site : www.antibioticguardians.com

Que vous soyez patient, éleveur, vétérinaire, médecin, … vous y trouverez de nombreux conseils pour réduire votre consommation d’antibiotiques.

Que font les éleveurs ?

  • Un éleveur ne commencera un traitement antibiotique que sur avis de son vétérinaire.
  • Pour maintenir les animaux en bonne santé, les antibiotiques sont parfois indispensables tout comme chez l’être humain.
  • Le vétérinaire enregistre l’utilisation des antibiotiques au niveau des élevages dans la base de données de Sanitel-Med directement ou via des systèmes comme BIGAME.
  • Le dosage de l’antibiotique est adapté au poids de l’animal et la durée de traitement doit être respectée.
  • Les traitements préventifs ou systématiques sont fortement déconseillés.
Cover_usage-antibiotique-élevage

Tout savoir sur l’utilisation des antibiotiques en élevage

Vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation des antibiotiques en élevage, leur utilité dans les troupeaux, l’approche de l’agriculture bio sur cette thématique… Consultez notre dossier complet sur l’élevage et la lutte contre l’antibiorésistance.


Source : Communiqué de presse du Centre de connaissances concernant l’utilisation des antibiotiques et l’antibiorésistance chez les animaux (AMCRA) : https://www.amcra.be/fr/communiques-de-presse/persbericht-ondertekening-van-het-antibioticaconvenant-2021-2024/?lid=23833

Merci pour votre visite ...Mais ne partez pas trop vite !

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir de temps en temps de nos nouvelles !